Competences

Anjouin

 

Competences

Conseil Municipal

Competences

Vivre à 

Anjouin

Competences

Urbanisme 

Competences

Scolaire et Périscolaire


Bienvenue sur le site internet de la commune de Anjouin

// Infos mairie

Jour Matin Après-midi
Lundi 8h00 - 12h00 13h30 - 17h00
Mardi 8h00 - 12h00 13h30 - 17h00
Mercredi 8h00 - 12h00 Fermée
Jeudi 8h00 - 12h00 13h30 - 17h00
Vendredi 8h00 - 12h00 13h30 - 16h00

Secrétaire de mairie : 

 Mme Laetitia LOPEZ


mairieanjouin@wanadoo.fr


 // Anjouin

Commune située à la frontière des départements de l’Indre, du Cher et du Loir-et-Cher, Anjouin repose, comme d’autres communes du Pays de Bazelle, sur une activité agricole prédominante.

 

L’élevage sur la commune d’Anjouin est riche d’une grande diversité avec la présence d’ovins, caprins, bovins et autres porcins selon les époques et les besoins économiques. Par exemple, la fabrication de fromage de chèvre très réputé dans la région, notamment par la présence ancienne d’une laiterie qui a bien évolué.

 

A l’ombre de cette activité, ses deux églises et ses deux châteaux, dont le château de la Roche devenu un centre de vacances et de loisirs, Anjouin nous dévoile peu-à-peu son patrimoine et son histoire, comme les «Hauts de Prinçay», ancien oppidum gallo-romain, qui nous offre un point de vue unique sur la Champagne berrichonne.

 

3 parcours de randonnée au départ du bourg vous feront découvrir le village et ses terres, pour une promenade loin des routes et des villes bruyantes à travers la campagne bazelloise.


// Les petites anecdotes sur Anjouin

*** Les sarcophages mérovingiens ***

La revue de l’académie du Centre nous rapporte un fait divers des plus curieux :

 

« Dans les années 1970, Michel Gerbenne, âgé d’une quinzaine d’années, effectuait des travaux de terrassement dans le jardin la maison familiale (propriété de Madame Chantant-Biard) lorsqu’il mit au jour deux sarcophages en calcaire. Intrigué, il dégagea l’ensemble sur quelques mètres-carrés et exhuma un premier sarcophage portant son couvercle et contenant un squelette à peu près complet. A proximité, et disposé parallèllement, il dégagea un second sarcophage sans couvercle qui ne contenait que des ossements épars.»

 

Les deux sarcophages sont de l’époque Mérovingienne. De plus il a été rapporté, de manière épisodique depuis le XIXème siècle, plusieurs découvertes dont des sarcophages et autres objets, le long de l’ancienne route gallo-romaine Tours-Bourges, qui se rattacheraient à une seule nécropole médiévale.

 

Aujourd’hui ces deux sarcophages sont au Musée d’Argentomagus à Saint-Marcel (Indre).

Source : Revue de l’académie du Centre - Deux sépultures du haut Moyen-Age en sarcophages à Anjouin (Indre) par Gérard COULON.

*** Les 2 églises d'Anjouin ***

Anjouin est une commune qui possède deux églises. En effet, la commune possède un édifice religieux qui daterait du XIIème siècle, et qui fut vendu et transformé en grange au XIXème siècle. Une nouvelle église fut édifiée, l’église Saint-Martin,  et consacrée en 1865 par l’Archevêque de Bourges.

 

L’ancienne église Saint-Martin d’Anjouin, datant du XIIème siècle et en partie romane, est notamment célèbre pour ses peintures et fresques murales qui dateraient du XIVème et XVème siècle. 

Un ouvrage consacré à ces peintures écrit par M. Jean-Luc STIVER tente de répondre à certaines énigmes tant architecturales que picturales. Peintures murales Saint-Martin d’Anjouin 

 

 

http://www.hierenpaysdebazelle.fr/


*** Origines germanique ***

Anjouin est un nom de formation germanique.

 

Une des hypothèses sur son origine serait liée à la venue des Wisigoths dans le Bas-Berry au Vème siècle. 

 

Effectivement la toponymie d’Anjouin nous vient du germain «Ingoinus» traduit en latin «Angonium».

 

De plus, la carte des territoires des royaumes francs et wisigoth au V et VIème  place la frontière de ces royaumes sur le Cher. Anjouin se trouvant alors sur le territoire wisigoth. 

 

Toponymie générale de la France, volume II - formations non-romanes. - Ernest Nègre

*** Le combat du château ***

Le 5 août 1944, un combat a lieu au château de la Roche. Il dure plusieurs heures en fin d’après-midi et oppose des éléments de la Luftwaffe et de la Gestapo castelroussine aux maquisards de Dun-le-Poëlier dont le campement est installé dans les bois derrière le château. Quatre jeunes maquisards y perdent la vie : blessés, ils seront achevés à coups de pieds, de crosses de fusil… Le plus jeune avait tout juste, 16 ans. (Voir le panneau X sur le «Circuit des lieux de mémoires» - Hier en Pays de Bazelle)

 

*** Les lavoirs ***

Sur la commune d’Anjouin, plusieurs lavoirs ont été construits. Il faut savoir que dans les villages, on aménageait des mares parfois alimentées par des fontaines que l’on canalisait comme au BoeufBlanc (lieu-dit).

 

La photo ci-dessus nous montre le lavoir du bourg construit en 1913 et restauré à la fin du XXème siècle. Ce lavoir est alimenté par les eaux de ruissellement captées dans les terres voisines.

 

Un lieu de vie

L’intérêt du lavoir repose sur une double fonction utilitaire et sociale. En effet, le but premier était l’aménagement d’un lieu où l’eau captée pouvait servir au lavage et rinçage du linge. En second lieu et à juste titre, le lavoir est considéré comme un espace de rendez-vous primordial où les femmes racontaient les faits de la vie locale. Un Twitter© avant l’heure, sommes toutes


Competences

Anjouin

 

Competences

Conseil Municipal

Competences

Vivre à 

Anjouin

Competences

Urbanisme 

Competences

Scolaire et Périscolaire